top of page
  • Photo du rédacteurAlos Infotech

Ecouter ses sensations alimentaires ...


Pour écouter ses sensations alimentaires, il faut pouvoir les distinguer et ensuite les repérer.

Nous ressentons déjà la FAIM - les symptômes perçus sont variés selon le degré de faim et selon les personnes, ça peut être des gargouillements, des maux de ventre, une frilosité, des nausées, des maux de tête, une irritation, des vertiges...

En général, il est recommandé d'attendre d'avoir faim pour manger, et de ne pas suivre un genre de planning social qu'on a dans la tête: on déjeune entre 12h et 13h, on dîne vers 20h... Dans le quotidien, ce n'est pas forcément évident car on a des contraintes, des repas planifiés avec les collègues, le dîner en famille assez tôt pour les enfants ...

Mais dans ce cas, si la faim est légère, on se contente d'un petit repas, on mange de petites portions de chaque aliment ou on zappe l'entrée, les pâtes ou les légumes, ou le dessert.

Le risque lorsqu'on mange en compagnie d'autres personnes, c'est de succomber à la tentation de l'ENVIE de manger qui est différente de la FAIM.



Qu'est-ce que vous risquez ? De vous sentir trop plein(e) car vous n'aviez pas très faim vous vous rappelez ? Cette situation arrive très fréquemment et à tout le monde. Le mieux pour l'éviter, c'est de PRÉVOIR à l'avance votre appétit.

Je m'explique: si vous savez que demain midi vous mangez à la crêperie avec vos collègues a 12h (et vous adorez les crêpes !), vous petit-déjeunerez très léger parce que vous SAVEZ qu'à 12h, il vous faudra avoir faim pour profiter de votre moment et vous faire plaisir avec une crêpe salée ET une crêpe sucrée, sans que vous vous sentiez trop plein(e) après.


Bon on a parlé de la faim et celle-là normalement on la repère facilement. En revanche, la SATIÉTÉ on peut la louper, si on aime beaucoup ce qu'on mange et qu'on mange vite, avec en plus des distractions du type télé, vidéo sur le téléphone...


Cette sensation est pourtant super importante puisqu'elle nous brandit le panneau STOP et nous évite de nous sentir le ventre gonflé et d'avoir besoin de nous allonger après le repas.

Si la plupart du temps vous finissez le repas avec cette sensation de trop plein, c'est probablement que vous ne prenez pas assez votre temps pour manger. Ca paraît bête à dire, mais il faut prendre le temps de mastiquer les bouchées, de bien sentir le goût des aliments, leur texture... La solution si vous savez que votre temps de repas est court: il faut réduire les quantités ou ne prévoir qu'un plat.


Après des fois ce qui arrive, c'est qu'on sent la satiété, on sent qu'on est bien rempli mais pas trop, on POURRAIT arrêter de manger mais on VEUT continuer. On n'a donc plus faim mais on a ENVIE de manger. C'est cette même envie de manger qu'on a quand on est contrarié ou au contraire qu'on vient de passer une épreuve difficile et qu'on est soulagé(e). Cette envie de manger c'est souvent une envie de manger des aliments à haute densité énergétique, très gras ou très sucrés ou les deux ;)


Là encore, tout le monde ressent cette envie mais plus ou moins intensément et plus ou moins fréquemment. Si elle est intense et se transforme en fringale et que vous avalez de grosses quantités de nourriture, cela peut constituer un trouble de l'alimentation. Pour le limiter il faut se rapprocher d'un professionnel qui vous aidera à comprendre pourquoi vous perdez le contrôle. Si ces fringales entraînent une prise de poids, le régime amaigrissant ne réglera pas le problème, il faudra un accompagnement diététique particulier. Autrement, après une restriction et une perte de kilos, les fringales reviendront et sûrement encore plus intenses du fait des frustrations.


Si votre envie de manger ne prend pas l'apparence d'une crise hyperphagique (quand on se remplit l'estomac de manière incontrôlée) mais que c'est plutôt un grignotage de temps en temps, quelques bonbons en fin de repas... c'est normal et sans conséquence sur le poids le plus souvent. Si cela se répète très souvent, on peut éventuellement augmenter les quantités du repas précédent car peut-être la faim n'est pas suffisamment comblée.


Pour résumer, de manière quotidienne, il faut ECOUTER sa faim. Ne pas prendre de petit-déjeuner le matin parce qu'on n'a pas faim, c'est ok. Par contre si vous savez que vous aurez faim vers 9h, il faut prévoir une collation. Et au fur et à mesure que vous mangez (lentement:), soyez attentif(ve) aux signaux envoyés par votre estomac pour ne pas passer le moment de satiété. Ne finissez pas votre assiette si ce moment est arrivé. Manger trop habitue notre estomac à recevoir plus et plus de nourriture. Ce sera d'autant plus difficile ensuite si vous cherchez à perdre du poids.

Si vous avez trop mangé longtemps (passé votre signal de satiété), il faut déshabituer votre estomac à reçevoir de grosses quantités de nourriture, donc faire du repas un moment calme, où vous vous concentrez sur chaque aliment afin de réapprendre le plaisir de déguster.

Car manger c'est un plaisir, et un plaisir sans culpabilité !




13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page